Accéder au contenu principal

LÂCHER PRISE - Le voyage intérieur - DEBATISSE, Claire



Nombreuses sont les injonctions à lâcher prise que nous recevons via les différents médias que nous côtoyons. Mais peu nous expliquent pourquoi nous devrions le faire et comment nous y prendre concrètement. D'un point de vue simple et concret, cet ouvrage vient répondre à ces questions. Il vous guide dans un voyage intérieur dont vous êtes le héros, pour vous conduire pas à pas à la rencontre de vous-même. Vous y trouverez une méthode en six pas, des exemples concrets pour une meilleure compréhension, et une boîte à outils pour réfléchir, construire, vous exercer et grandir. Être en accord avec soi, assumer ses choix, disposer sereinement de ce que la vie nous propose... Quel plus grand bonheur que de se libérer du passé, de l'avenir, de la colère ou de la tristesse ? Un livre interactif, assorti d'une proposition rare : un soutien que vous pourrez trouver en ligne au delà de la lecture du livre...
Ce livre m'a été proposé par son auteur il y a très longtemps et je m'excuse auprès de Claire Debatisse pour le retard pris dans le suivi de lecture. Si j'avais réalisé la chronique en temps et en heure, je vous aurais dit que c'est un énième livre sur la pensée positive, l'estime de soi, se libérer du mauvais karma, et patati et patata.
Oui, mais voilà... Depuis quelque temps, je suis confrontée à l'accompagnement d'un parent dans ce que l'on appelle pudiquement "une longue maladie". Mais comme il s'agit d'une récidive et que ce parent lâche prise face à la maladie, il est très difficile de faire face à la souffrance, au désespoir, à la déchéance. D'autant plus qu'avec cette parente, qui est ma mère, nous avons toujours eu une relation conflictuelle, très compliquée, du genre je t'aime moi non plus, pas du tout une relation mère/fille. Donc tout ressurgit : la rancœur des années gâchées et perdues à jamais, les humiliations, les mauvais mots, les insultes, les coups bas et le fait que maintenant jamais ma mère ne me serrera dans ses bras en me disant "je t'aime". Et pourtant il faut être là car une mère restera toujours une mère quoiqu'il advienne et que je ne peux l'abandonner.
Alors je me suis replongée dans ce livre avec un tout autre état d'esprit : allez de l'avant malgré tout et surtout, surtout pardonner à ma mère et vivre pleinement les instants qui nous sont offerts.
Je ne vais pas vous dire que cela est facile d'autant que j'ai un caractère très rancunier, et que pour l'instant je n'excuse ni ne pardonne ce qui a été dit avec tant de méchanceté. Mais j'en suis arrivée à l'accepter et à considérer ma mère comme une personne. J'ai réussi à placer ma rancœur dans un coin de mon cœur et à apprécier à sa juste valeur lorsqu'elle m'appelle "sa fille".
C'est un petit livre de 157 pages avec une couverture que je trouve très originale et très accueillante. Cette fleur de lotus et ce petit oiseau nous invitent effectivement au voyage intérieur de soi, à la douleur que cela va engendrer mais en même temps, il y a quelque chose de rassurant, de calme, de serein. J'ai été encouragé par l'avant propos de l'auteur, lorsqu'elle écrit : "Lâcher prise est un exercice extrêmement complexe, ne vous découragez pas si vous n'y parvenez pas tout de suite. Chaque petit pas que vous réussirez est déjà une magnifique victoire. Vous avez le droit d'échouer, vous le droit de renoncer, vous n'en êtes pas moins une belle personne !" De même "Lâcher prise signifie réaliser que nous ne pouvons changer ni les évènements ni les autres, et que nous pouvons seulement changer notre façon de les percevoir." Ce livre commence en douceur, sans brusquerie : on a le droit de ne pas réussir et ce n'est pas pour autant que nous sommes nuls. Que du positif tout au long de cette lecture et cela fait du bien.
C'est un très joli livre agrémenté de dessins zen : des fleurs, des mantra. Il est ponctué d’anecdotes vécues par l'auteur tel l'histoire de l'ordinateur qui tombe en panne au mauvais moment. Cela permet de rendre ce livre vivant, accessible et drôle. Adieu la théorie monotone et barbante ! Il n'y a pas qu'à nous que cela arrive, et franchement, cela rassure. Il y a une partie théorique, courte mais qui pose les bases. C'est simple, clair. Ensuite nous passons à la pratique. Des exercices simples, rapides qui ne demandent pas de connaissance particulière si ce n'est notre quotidien.

Comme le dit Claire Debatisse, nous sommes acteurs et responsable de notre vie, de nos choix. Alors prenez une grande respiration, et en avant. Ouvrez vos volets au soleil et voyez comme c'est agréable.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LE CAS FITZGERALD - GRISHAM, John

Des malfaiteurs dévalisent la bibliothèque de l’Université de Princeton. Leur butin est déclaré d’une valeur inestimable, mais Princeton l’a assuré pour vingt-cinq millions de dollars.
Bruce Cable possède une célèbre librairie à Santa-Rosa, une bourgade tranquille sur l’île Camino, en Floride. Bien que son affaire soit prospère, l’argent provient surtout du commerce de livres de collection. Peu de gens, toutefois, savent que Cable a souvent recours au marché parallèle et que passent entre ses mains manuscrits et ouvrages volés.
Mercer Mann est une jeune romancière. Elle souffre d’une angoisse aiguë de la page blanche et vient de perdre son poste d’enseignante. Elle est contactée par une femme mystérieuse travaillant pour une société tout aussi mystérieuse. On lui offre une coquette somme pour infiltrer Bruce Cable et son cercle d’amis de la littérature. Sa mission est de se rapprocher suffisamment de lui et de découvrir ses secrets.
Mais Mercer va trop en apprendre, et les ennuis vont co…

LA NUIT DU PORTE LUMIERE - TREMAYNE, Peter

Irlande, 671. Alors que les préparatifs de la fête païenne de Samhain vont bon train, frère Eadulf découvre, au milieu du bois assemblé pour le bûcher, le cadavre d’un homme, exécuté selon l’ancien rituel de la ” triple mort ” : la gorge tranchée, le crâne fracassé et poignardé en plein cœur.
Quand apparaît Brancheó, femme étrange couverte d’un manteau de plumes noires qui prophétise le retour des anciens dieux et leur vengeance contre ceux qui les ont oubliés, elle attire rapidement les soupçons. Mais, dans leur recherche du meurtrier, sœur Fidelma et Eadulf vont comprendre qu’une ombre plus malfaisante encore menace la forteresse. Car leur enquête se révélera liée à la disparition d’un livre volé aux archives secrètes du pape, qui pourrait détruire la nouvelle foi chrétienne dans les cinq royaumes… 
Que le temps passe vite : voici le 28eme opus des aventures de Fidelma. Et voilà qu'au détour d'une randonnée je me retrouve face à Brancheó. La femme oiseau en chai…