Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2015

Zaï zaï zaï zaï - FABCARO

Pris à partie dans un magasin parce qu'il a oublié sa carte de fidélité, un auteur de BD est aux prises avec un vigile. Il le menace avec un poireau et s'enfuit. Une chasse à l'homme mondiale (rien que ça) débute. Tout le monde y va de sa petite phrase philosophique, du simple citoyen au présentateur TV. Nous suivons notre auteur lors de sa longue pérégrination (d’où le nom road-movie car le héros est sur la route). A un moment, il rencontre une ancienne amie de collège (ou lycée, je ne sais plus) qui l'invite au boire un café, et là, vous avez la police qui débarque car ils pensent qu'il s'agit d'une prise d'otage Nous voilà au beau milieu d'un délire qui est sensé faire rire mais qui m'a laissé très perplexe et un arrière goût de stupidité.   Franchement, je n'ai pas du tout aimé. Comme je l'avais précisé précédemment, je ne suis pas BD mais là franchement... Graphisme nul, police de caractère illisible (je suis sortie avec un mal de tê…

PRIX SNCF

Une nouvelle fois, j'ai participé à l'opération Masse critique sur le site Le thème était Polar SNCF. Cette fois j'ai été gâté : deux livres m'ont été attribués. Trop contente. Colis reçu ce matin. Celui ci comprend le livre de Mike Nicol "La dette" et d'une BD "Zai Zai Zai Zai"

 A l'ouverture du colis, mon enthousiasme est vite retombé car je ne suis absolument pas BD. Mais, bon, une BD avec un graphisme sympa, des belles couleurs, du texte... ça va. Mais là... La police de caractère n'est pas terrible, à la limite du lisible et les dessins... sont verdâtres sur fond beige.



C'est vraiment bizarre, pas beau et pas agréable à lire du tout . Je vois sur l'étiquette que ce livre est sélectionné pour le prix SNCF du polar - sélection 2016. Et bien, à mon avis, il ne risque pas de gagner.

Allez, courage... j'ai 30 jours pour déposer mes deux critiques.












LE LIVRE DES BALTIMORE - DICKER, Joel

Dans ma ville, j'ai été la première acheteuse de ce livre ; ma libraire venait de le recevoir et n'avait pas encore déballé ses cartons lorsque j'ai déboulé hors d'haleine. Il me le fallait, je ne pouvais pas attendre. J'avais tellement aimé "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" qu'il était impossible, dans ma tête, d'être déçue par ce deuxième roman.
Joël Dicker ne quitte pas la côte Est. Le Livre des Baltimore se situe toujours à flanc d’océan. Et l’on retrouve surtout Marcus Goldman en personne, le héros de La Vérité sur l’affaire Harry Quebert.
Il quitte pour cela New York et son hiver glacé pour la touffeur tropicale de Boca Raton en Floride. C’est là qu’il décide d’écrire sur sa propre famille. Marcus vient des Goldman de Montclair: classe moyenne, maison banale à Montclair, petite ville dans la banlieue de New York. Rues à la Hopper, avec maisons de briques. Marcus a grandi dans la fascination pour l’autre branche de la famille,…

13 novembre 2015

Il est tellement facile de prendre une kalachnikov et de tirer à bout portant sur des gens désarmés et à terre. Est ce que cela rend plus homme, plus fort ? Non c'est de la lâcheté dans toute sa magnificence. Honte à tous ces terroristes qui prennent des vies pour une idéal complètement bidon.

LES GOURMANDS MEMORABLES - FULIGNI, Bruno

La table et l'Histoire, tel est le thème riche et réjouissant qu'abordera le prochain numéro de Folle Histoire, à travers 60 portraits de « gourmands mémorables », de l'Antiquité à nos jours. Gros mangeurs ou fins becs, maniaques ou inventifs : depuis Apicius, des personnages historiques se sont signalés par leur appétit, leur raffinement ou, au contraire, leurs aberrations alimentaires. Certains se sont tués, ou ont tué, à coups de bons petits plats ! Les gourmands mémorables est le quatrième opus de la collection "Folle Histoire". Dans cette collection j'ai déjà lu : Les aristos du crime et Les grandeshistériques que j'avais littéralement dévoré. Le concept est simple : des histoires vraies, courtes regroupées par thème et qui nous font découvrir les faits historiques d'une façon plus ou moins comique. Divers auteurs se partagent l'écriture de ces petits livres. Ce livre est découpé en quatre chapitres : les fins becs, les expérimentateurs c…

LE MARCHAND DE SABLE - KEPLER, Lars

Un jeune homme erre le long d’une voie ferrée dans la nuit glaciale de Stockholm. Il souffre d’hypothermie. En état de choc, il n’est pas en mesure d’expliquer ce qui lui est arrivé mais tient des propos incohérents au sujet du Marchand de sable. Il s’agit en réalité d’un garçon disparu treize ans plus tôt avec sa petite sœur. À l’époque, l’enquête avait conclu qu’ils faisaient probablement partie des dernières victimes de Jurek Walter, un tueur en série arrêté par Joona Linna. Mais le psychopathe purge sa peine depuis plus de dix ans en unité psychiatrique, dans un bunker sous-terrain sous haute sécurité. Où était le jeune homme séquestré depuis tout ce temps ? Jurek a-t-il un complice à l’extérieur, toujours à l’œuvre ? Et où est la petite sœur ? Il y a urgence. Joona sait que Jurek Walter est un manipulateur et qu’il ne les aidera pas spontanément. Dans une ultime tentative de lui soutirer des informations, Saga Bauer, une collègue de Joona Linna, se fait passer pour …

MILLENIUM 4 - LAGERCRANTZ, David

Elle est une hackeuse de génie. Une justicière impitoyable qui n’obéit qu’à ses propres lois. Il est journaliste d’investigation. Un reporter de la vieille école, persuadé qu’on peut changer le monde avec un article. La revueMillénium, c’est toute sa vie. Quand il apprend qu’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle détient peut-être des informations explosives sur les services de renseignements américains, Mikael Blomkvist se dit qu’il tient le scoop dontMillénium et sa carrière ont tant besoin. Au même moment, Lisbeth Salander tente de pénétrer les serveurs de la NSA… Dix ans après la publication en Suède du premier volume deMillénium, David Lagercrantz livre un thriller d’une actualité brûlante et signe les retrouvailles des personnages cultes créés par Stieg Larsson. La saga continue.
Très, très déçue. Pourtant je l'attendais avec impatience et je crois que je devais être la première cliente de ma ville à l'acheter. J'ai adoré les trois premier…