Accéder au contenu principal

INTRIGUE AU MANOIR DES BOISSAC - FUZELLIER, Philippe

Noam Malher, orphelin, a trouvé un point de chute familial en se mariant avec Isabelle Boissac. Le père d'Isabelle, Marc Henry Boissac, écrivain notoire, meurt dans son manoir, victime d'une crise cardiaque, laissant une fortune très importante. C'est Noam, ce brave garçon, qui va révéler l'existence d'une menace terrifiante qui pèse sur chaque membre de cette famille. Non, le manoir n'est pas hanté, mais ses occupants le sont par une incroyable histoire très intrigante, au cœur de laquelle, au manoir des Boissac, tout le monde va subir une oppression. Mais pourquoi cette menace, et qui sévit sur tout une famille ?


C'est suite à une annonce sur Facebook que nous sommes entrés en contact. L'auteur recherchait un "bêta lecteur" pour le lancement de son huitième livre. J'adore ce genre de partenariat car il nous permet de faire de véritable découverte. Ce qui est le cas ici, car je ne connaissais absolument pas cet auteur ni ses précédents écrits.
Bien... nous voici transporté dans la campagne bretonne, au sein de la famille Boissac. Marc Henry et Rosalie, les parents ; Elizabeth et Isabelle, les filles ; Nathanaël et Benjamin, les fils et la grand mère, Solange. A cela s'ajoute le curé, qui a sa place réservée à table, et le docteur de famille. Une famille riche mais très bizarre et ultra catholique. Tout repose sur les épaules du père, la mère est bipolaire et vit dans son monde. Les enfants se causent mais ne communiquent pas entre eux. Leur vie est faite de non-dit, de cachoterie et de faux semblant. Au milieu de tout cela, débarque Noam, jeune juif poursuivant de études dans la magistrature. Il tombe raid dingue d'Isabelle, se marie au bout de six mois et fait chambre à part au bout d'un an de mariage.
La première partie du livre m'a fait pensé au jeu le Cluedo, avec la présentation de chaque protagoniste, les différentes pièces du manoir... C'est un peu fastidieux surtout qu'il y a de nombreuses coupures pour nous parler du contexte géopolitique du moment. Cela fait beaucoup et je dois dire qu'à certains moments j'ai perdu le fil. Mais bon, une fois que l'on a passé tout cela et que l'histoire se met réellement en place, on commence à plonger dans la noirceur et la crédulité de l'âme humaine. On se dit que le plus tordu de tous n'est absolument pas celui qu'on croit. 
La base de l'intrigue est intéressante même si dès le milieu de livre on soupçonne le fin mot de l'histoire. Et je dois dire que j'aurais été terriblement déçue qu'il en fut autrement. Mais subsiste toujours un doute qui nous pousse gentiment mais fermement à tourner les pages et à aller jusqu'à la dernière ligne. Car le fin mot se trouve vraiment en fin de livre.
Bien que l'auteur nous précise que les faits et personnages sont issus de son imagination, pour les adeptes de faits divers comme moi, cette histoire n'est pas sans nous rappeler ce qui c'est passé dans les années 90.  Tout comme l'avocat à la voix puissante et aux jeux de manches n'est pas sans nous rappeler un ténor des prétoires.
J'ai passé un agréable moment de lecture et de découverte. Je souhaite longue vie à ce livre et à son auteur.


Posts les plus consultés de ce blog

LIBERTE JE DESSINE TON VISAGE - TARASSOT, Olivier

Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.
Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'État Islamique.
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.
Comme je l'ai signifié à l'auteur, ce fut pour ma part une lecture pénible. En effet, comme de nombreuses personnes, j'ai perdu une connaissance dans les attentats du Bataclan. Heureusement, ce n'était pas un proche mais il est toujours pénible de pouvoir mettre une voix sur des photos qui défilent à la télé.

BOREAL - DELZONGLE, Sonja

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
 Voici une lecture glaçante. Glaçant dans tous les sens du terme. Glaçant parce que nous sommes au cœur de la nuit Arctique avec ces conditions extrêmes. Glaçant par le récit …

CENT MILLE MILLIARDS DE RECITS - Nicolas Brice Robin

Combien d'histoires différentes arriverez-vous à composer de votre vivant ? Non, ce livre ne peut pas générer une infinité d'histoires, juste assez pour satisfaire des générations et des générations sur des millénaires ! Composez méticuleusement votre histoire en tournant les volets de cet ouvrage un à un, ou bien remettez-vous en au hasard : le livre et votre imagination s'occuperont du reste ! Longue vie à l'auteur qui sommeille en vous ! Suite à une demande de l'auteur sur facebook, j'ai répondu favorablement à celle ci. Et puis, il faut bien le reconnaitre le titre a titillé ma curiosité. Cent mille milliards de récits dans un petit livre de 32 pages, couvertures comprises. Alors autant être honnête dès le début : je ne suis pas arrivée à cent mille milliards de récits. Je me suis arrêtée avant mais je dois reconnaitre que j'ai passé un très bon moment. Le principe de livre est simple : 16 phrases par page que l'on découpe jusqu'à la reliure. Ce …