Accéder au contenu principal

RENDEZ VOUS AU CUPCAKE CAFÉ - COLGAN, Jenny

Responsable administratif dans une compagnie immobilière à Londres. Izzy Randall se distingue surtout par ses talents de pâtissière. Chaque semaine, elle régale tous ses collègues de délicieux gâteaux. Jusqu'au jour où une série de licenciements laisse la jeune femme sans travail seule et désemparée.
Izzy sent alors grandir en elle une idée folle : et si elle ouvrait sa propre boutique de pâtisseries ? Ne serait elle pas capable de créer un lieu chaleureux ? D'inventer de nouvelles recettes du cupcakes colorés ? Ou de brownies ultra fondants
Alors qu'elle tente de contenir son imagination galopante, Izzy découvre un magasin à louer dans une ruelle pavée où pousse un frêle poirier... 

Jenny Colgan est connue pour son premier roman, "La petite boulangerie du bout du monde" que je n'ai pas lu mais qui est en bonne place dans ma PAL. J'ai acheté ce livre car je trouvais la couverture sympa, colorée, gaie et donnant envie de plonger dans ce livre. J'avoue ne pas avoir été déçue malgré quelques longueurs. 500 pages ne peuvent pas être performantes d'un bout à l'autre.
Isabel adore la pâtisserie ; elle tient cela de son grand père qui pour palier à l'absence de la mère l'a pris sous son aile. Il lui a tout appris, toutes les ficelles du métier mais Izzy a préféré un métier de bureau dans l'immobilier. Rondelette, toujours de bonne humeur et on peut le dire, un peu "gobe mouche" elle ne voit jamais le côté obscur des choses et des gens. Elle noue une relation amoureuse avec son patron, le beau et ténébreux Graeme, sans déceler son côté profiteur et sournois. Et voilà que l'entreprise a une baisse de régime. Prenant les devants afin de préserver sans poste, Graeme licencie une partie de personnel dont Izzy. Profitant de son indemnité, elle loue un local qu'elle avait repéré et décide de donner libre court à sa passion. Elle aménage sa boutique pour en faire un lieu convivial, accueillant et permettant de venir se défaire du stress quotidien. Elle est aidé par Pearl, mère célibataire noire qui n'a pas sa langue dans sa poche et de Caroline, une pimbêche de la haute société qui vient de se faire larguer par son mari et qui se retrouve à la rue.
L'histoire est sympa, on a même l'odeur de café et de cupcake qui vient nous chatouiller les narines. Je me vois même assise sur le canapé avec ses nombreux coussins à regarder par la baie vitrée le vieux poirier fleurir coûte que coûte. Je vois le vieux quincailler voisin que passe tous les jours sans s'arrêter mais qui ne peut s'empêcher de jeter un regard à la boutique. Enfin je vois Izzy surgir de son sous sol cuisine toute échevelée, les mains retenant avec peine un plateau débordant de cupcakes de toutes les couleurs.
C'est une lecture agréable, qui nous permet d'oublier nos soucis quotidiens. C'est un lieu qu'on imagine sans peine et dans lequel on aimerait venir afin de feuilleter un livre ou simplement pour discuter.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

1873 - GRUNEWALD, Franck

1873: Samuel Colt vient de sortir ses tout nouveaux revolvers Single Action Army, plus faciles et rapides à recharger que les terribles revolvers à poudre noire. La bande à Burke, armée de ces nouveaux modèles écume le Colorado. Mais la dernière attaque de diligence, trop sanglante et violente, oblige les sheriff du coin à pourchasser la bande. Seule porte de sortie, le Wyoming. Désert et sauvage, le territoire est un espace de liberté où ils s'empressent de s'établir ... à leur manière.    La couverture est magnifique, la quatrième de couverture alléchante, et l'intérieur.... Franchement, je m'attendais à mieux. Vu la couverture, je me voyais chevauchant un fier destrier, dans les plaines américaines afin d'échapper à des shériff très en colère qui ne rêvaient que de me trouer la peaux avec leur colt. Bref un bon western à la John Wayne, Clint Eastwood. Et bien que nenni. S'il y a poursuite, elle arrive au dernier chapitre. Tout le temps de la lecture, je

NOUVELLE BABEL - BUSSI, Michel

Jouant avec les codes du suspense, de la manipulation et du roman d'anticipation, Michel Bussi ne vous aura jamais autant fait voyager. La méthode, calme et systématique, du tueur terrifia les trois enquêteurs. Qui était cet assassin progressant à visage découvert ? Déjà, leurs tabletas se connectaient aux bases de données planétaires de reconnaissance faciale. Plus personne ne pouvait rester anonyme dans le monde actuel. Dans quelques secondes, ils connaîtraient l'identité de ce monstre. La suite du film fut plus sidérante encore. 2097. Sur une île privée paradisiaque inaccessible, de paisibles retraités sont assassinés... Trois policiers, un journaliste ambitieux et une institutrice nostalgique s'engagent dans une folle course contre la montre pour préserver l'équilibre d'un monde désormais sans frontières, où la technologie permet aux humains d'être à la fois ici et ailleurs.  Aujourd'hui n'est pas coutume, je vais vous parler d'un livr

LES ARCANES DE LA CHINE - FRESCHES, José

 T1 - LA PETITE VOLEUSE DE LA SOIE Quelques œufs de ver à soie et graines de mûrier… et voilà qu’un secret jalousement gardé en Chine pendant des millénaires finira par être divulgué au dehors de la Grande Muraille, ce qui entraînera la chute de la puissante dynastie des Han. Nous sommes au IIIe siècle de notre ère, et la « petite voleuse de la soie » s’appelle étoile du Nord. Menacée de mort, cette brodeuse aux doigts d’or fera le bonheur d’un roitelet du Khotan et la richesse de cette oasis, l’un des plus anciens pays bouddhistes. Sa fuite est le début d’une étourdissante cavalcade sur la légendaire route de la soie, épopée pleine de rebondissements, de fureur et de sensualité, où le lecteur croisera, tour à tour, un vieil ermite taoïste, un général sans peur ni scrupules, un empereur autiste et une redoutable Persane. Avec ce roman, José Frèches nous fait partager sa passion pour la Chine. Il nous montre combien la soie était, pour tous les Chinois, une étoffe sacrée, s