Accéder au contenu principal

L'ESPIONNE - COELHO, Paulo

L'histoire de la célèbre aventurière Mata Hari, fusillée à Vincennes en 1917 pour espionnage et trahison, par le biais d'une série de lettres écrites à son avocat depuis la prison de Saint-Lazare.
Arrivée à Paris sans un sou en poche, Mata Hari s’impose rapidement comme une danseuse vedette du début du XXe siècle. Insaisissable et indépendante, elle séduit le public, ensorcelle les hommes les plus riches et les plus puissants de l’'époque. Mais son mode de vie flamboyant fait scandale et attire bientôt les soupçons tandis que la paranoïa s'’empare du pays en guerre. Arrêtée en 1917 dans sa chambre d'’hôtel sur les Champs-Élysées, elle est accusée d’'espionnage.
En faisant entendre la voix de Mata Hari, Paulo Coelho nous conte l’'histoire inoubliable d'’une femme qui paya de sa vie son goût pour la liberté.
Mata Hari... Un nom que tout le monde connait. Une femme connue comme étant le première danseuse qui a osé se dévêtir sur scène. Mata Hari, qui a prêté allégeance à l'Allemagne. Oui, mais voilà, entre la rumeur et la réalité il y a un fossé que Paulo Coelho comble avec cette biographie romancée. Ce roman epistolaire est écrit à la première personne puisque c'est Mata Hari qui écrit une lettre à son avocat. Elle espère toujours être graciée et raconte, par écrit sa vie à cet avocat qui l'a si mal représentée. Nous découvrons sa vie d'avant, lorsqu'elle s'appelait encore Margaretha Zelle, jeune fille hollandaise qui ne voit que deux solutions à sa vie : devenir institutrice ou trouver un mari qui l'emmène découvrir d'autres cieux. Elle choisit la deuxième solution, pour le meilleur mais surtout pour le pire. Après sa fuite, elle découvre Paris et sa vie facile. Oui elle vend son corps car elle a un besoin insatiable d'argent. Oui elle a été approchée par les allemands, mais elle n'a pris que l'argent et est allée aussitôt trouver les autorités françaises pour dénoncer cette approche. Oui, elle vivait dans son monde de frivolité et n'a pas pris concience de la guerre. Et surtout... Elle n'a pas tenu compte que juste avant elle, il y avait Dreyfus et son fiasco juridique. Une police humiliée qui voulait sa revanche, qui voulait retrouver ses lettres de noblesse. Mata Hari, c'est l'affaire Dreyfus au féminin. Aucune preuve, aucun témoignage concret... Et pourtant, par un froid matin d'ocotbre 1917, Mata Hari est tombée sous les balles du peloton d'exécution pour espionnage.
Ce roman est vraiment trop court tellement il est captivant. L'écriture est fluide et poignante. L'histoire de cette femme hors norme ne demande qu'à être connue et reconnue. La lecture est entrecoupée de photos à différents stades de sa vie ce qui rend ce personnage encore plus humain.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LA LOUVE CATHARE - CALMEL, Mireille

Paris, novembre 1226, quelques jours avant le couronnement de saint Louis… L’impétueuse Griffonelle, petite voleuse de seize ans, assiste en pleine rue au meurtre sauvage de sa mère. Rapidement, les soupçons se portent sur Amaury de Montfort, le fils de celui qui a mené la croisade en Occitanie et brûlé des centaines de cathares. Pourquoi ce crime abominable ? à son tour, Griffonelle est la cible de Montfort. De la religion cathare, pourtant, la jeune femme ne sait rien. Il la traque, exigeant qu’elle lui remette une carte dont elle ignore jusqu’à l’existence ; une carte recherchée par les proches du roi et qui mènerait à une mine d’or cachée en Occitanie, au cœur de la Montagne Noire. Pour échapper à cet homme et survivre, elle doit découvrir au plus vite ce que sa mère a dissimulé. Mais bientôt, tandis que les assassinats se multiplient dans l’entourage du roi, l’impitoyable vengeance d’une femme plane sur Griffonelle… Une femme dont le nom est à jamais maudit : la Lou

NICKEL BOYS - WHITEHEAD, Colson

Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à cœur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l'université pour y faire de brillantes études, il voit s'évanouir ses rêves d'avenir lorsque, à la suite d'une erreur judiciaire, on l'envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s'engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Sauf qu'il s'agit en réalité d'un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d'amitié. Mais l'idéalisme de l'un et le scepticisme de l'autre auront des conséquences déchirantes. Couronné en 2017 par le prix Pulitzer pour Underdground Railroad puis en 2020 pour Nickel Boys, Colson Whitehead s'inscrit dans la lignée des rares romanciers distingués à deux reprises par cette prestigieuse récompe

TOUS LES MATINS, ELLE BOITAIT - SCHILGE, Mélinda

Jeanne cherche à reprendre pied entre l’exubérance de la vie parisienne pendant les années folles et la découverte de sa famille alsacienne qui vient de redevenir française.   C'est la couverture qui m'a tout de suite attirée. Je l'ai trouvé lumineuse, de très belles couleurs. Cette femme seule devant la Tour Eiffel. Et puis, dans la présentation de l'auteure faisait allusion à la vie parisienne dans les années folles. Années que je trouve intéressante avec cette liberté qui pulse et qui permet à la population de découvrir de nouvelles sensations, de nouvelles envies. Nous ne sommes pas dans les années folles même si le livre commence par le récit d'une soirée déjantée dans un club de jazz en 1928. Nous sommes à la sortie de la première guerre mondiale. Jeanne, notre héroïne, papillonne dans les soirées mondaines et artistiques. Née d'un père artiste peintre qui a du mal à percer et d'une mère journaliste, Jeanne est libre de ses pensées. Elle n'hésite p