Accéder au contenu principal

UNE FILLE PARFAITE - KUBICA, Mary

4eme de couverture : Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.
Avec une fille parfaite, Mary Kubica mène un récit à trois voix fondé sur une construction incroyablement précise et ingénieuse. Sans jamais le déflorer, l'auteur confère profondeur et intensité au mystère qui entoure le kidnapping de Mia - jusqu'à la révélation finale qui fait voler en éclats les apparences et donne toute sont ampleur à cette histoire bouleversante.

J'ai découvert ce livre car j'ai été sélectionnée par le site
à l’occasion de leur campagne "Masse critique = un livre contre une critique". J'adore participer à cet évènement parce que cela me permet d'élargir mon champ de lecture et de découvrir de nouveaux auteurs ou livres en avant première. Je remercie donc Babelio et les Editions Mosaïc pour ce partage.

En lisant le descriptif du livre, lors de l'inscription, j'étais très emballée par le récit et je m'attendais à un polar psychologique hors norm ; les critiques étaient bonnes donc que du bonheur en perspective.
Que dire de ce livre :  l'ambiance est bien faite, les personnages attachants, l'écriture fluide mais pour moi le suspens n'y est pas. En effet dès le début j'ai compris le fin mot de l'histoire qui m'a été confirmé par une petite phrase répétée par l'un des personnages. C'est dommage car la base était originale et sortait des sentiers battus du polar.

Nous suivons les chemins de Colin, le méchant, Eve, la mère prisonnière de la situation de son mari le juge, Gabe, le policier chargé de l'enquête et Mia, la fille parfaite. C'est à travers trois de ces personnages que nous vivons au jour le jour (ou presque) le kidnapping de Mia, sa séquestration et sa libération. Ce livre est un huit clos psychologique intéressant qui nous permet de connaitre en profondeur nos protagonistes. A ce niveau, le livre est vraiment magnifiquement écrit car il va bien au fond des choses.
Le style est assez déroutant. L'histoire est racontée selon plusieurs points de vue et les chapitres se suivent mais ne font pas forcément référence au même moment. Cela me laisse une impression de cafouillage ; j'avais l'impression qu'à chaque changement de personnage ou de temps, il y avait interruption de l'histoire. Bon après plusieurs chapitre, on si fait mais la lecture reste pénible et peu attrayante.

Ensuite parlons un peu des personnages. Ils ont une vraie présence. Chacun a un profil psychologique bien différent ce qui les rend soit attachant soit détestable. Eve, la femme objet du Juge qui va jusqu'à renier ses enfants pour plaire à son mari. Il lui faudra la disparition de Mia pour se rendre compte qu'elle est avant tout une mère. Un réveil bien tardif mais mieux vaut tard que jamais. Gabe, l'enquêteur qui tient tête au Juge et qui mène son enquête jusqu'au bout. Son attirance pour Eve n'est pas du gout de tout le monde et n'apporte rien au récit. Je trouve que c'est le personnage le moins abouti : peu de description, pas de renvoi à sa vie personnelle. Il est là, il fait son boulot, point final. Mia, la petite fille rebelle qui ne veut pas suivre les traces de papa et qui, du coup, se retrouve rejetée. C'est l'artiste de la famille, l'incomprise. Et enfin, Colin, le pauvre type qui n'a pas de change dans la vie. A 14 ans il doit subvenir au besoin de sa mère atteinte de Parkinson. Il tente de gagner honnêtement sa vie mais les traitements coûtent chers et petit à petit il dévie du mauvais côté de la barrière. Mon préféré, et contre toute attente, reste Colin qui je trouve est le personnage le plus abouti du livre.


Déçu par ce livre, oui car, face aux critiques et à la quatrième de couverture, j'attendais une grosse révélation finale et même si elle est originale ne m'a ni surprise ni ébahie. Une lecture agréable sans plus mais qui ne restera pas dans mes annales.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

1873 - GRUNEWALD, Franck

1873: Samuel Colt vient de sortir ses tout nouveaux revolvers Single Action Army, plus faciles et rapides à recharger que les terribles revolvers à poudre noire. La bande à Burke, armée de ces nouveaux modèles écume le Colorado. Mais la dernière attaque de diligence, trop sanglante et violente, oblige les sheriff du coin à pourchasser la bande. Seule porte de sortie, le Wyoming. Désert et sauvage, le territoire est un espace de liberté où ils s'empressent de s'établir ... à leur manière.    La couverture est magnifique, la quatrième de couverture alléchante, et l'intérieur.... Franchement, je m'attendais à mieux. Vu la couverture, je me voyais chevauchant un fier destrier, dans les plaines américaines afin d'échapper à des shériff très en colère qui ne rêvaient que de me trouer la peaux avec leur colt. Bref un bon western à la John Wayne, Clint Eastwood. Et bien que nenni. S'il y a poursuite, elle arrive au dernier chapitre. Tout le temps de la lecture, je

NOUVELLE BABEL - BUSSI, Michel

Jouant avec les codes du suspense, de la manipulation et du roman d'anticipation, Michel Bussi ne vous aura jamais autant fait voyager. La méthode, calme et systématique, du tueur terrifia les trois enquêteurs. Qui était cet assassin progressant à visage découvert ? Déjà, leurs tabletas se connectaient aux bases de données planétaires de reconnaissance faciale. Plus personne ne pouvait rester anonyme dans le monde actuel. Dans quelques secondes, ils connaîtraient l'identité de ce monstre. La suite du film fut plus sidérante encore. 2097. Sur une île privée paradisiaque inaccessible, de paisibles retraités sont assassinés... Trois policiers, un journaliste ambitieux et une institutrice nostalgique s'engagent dans une folle course contre la montre pour préserver l'équilibre d'un monde désormais sans frontières, où la technologie permet aux humains d'être à la fois ici et ailleurs.  Aujourd'hui n'est pas coutume, je vais vous parler d'un livr

LES ARCANES DE LA CHINE - FRESCHES, José

 T1 - LA PETITE VOLEUSE DE LA SOIE Quelques œufs de ver à soie et graines de mûrier… et voilà qu’un secret jalousement gardé en Chine pendant des millénaires finira par être divulgué au dehors de la Grande Muraille, ce qui entraînera la chute de la puissante dynastie des Han. Nous sommes au IIIe siècle de notre ère, et la « petite voleuse de la soie » s’appelle étoile du Nord. Menacée de mort, cette brodeuse aux doigts d’or fera le bonheur d’un roitelet du Khotan et la richesse de cette oasis, l’un des plus anciens pays bouddhistes. Sa fuite est le début d’une étourdissante cavalcade sur la légendaire route de la soie, épopée pleine de rebondissements, de fureur et de sensualité, où le lecteur croisera, tour à tour, un vieil ermite taoïste, un général sans peur ni scrupules, un empereur autiste et une redoutable Persane. Avec ce roman, José Frèches nous fait partager sa passion pour la Chine. Il nous montre combien la soie était, pour tous les Chinois, une étoffe sacrée, s