Accéder au contenu principal

LE BOURREAU DE GAUDI - SAINZ DE LA MAZA, Aro


Télécharger

Juillet 2010. Dans une Barcelone brûlante, sur les dents à quelques jours de la venue du Pape pour la consécration de la Sagrada Familia, un meurtrier particulièrement sadique immole ses victimes par le feu en les suspendant à des bâtiments créés par le célèbre architecte Gaudí. L’affaire est si grave que l’inspecteur Malart est réintégré aux forces de police alors qu’il était sur la touche depuis le suicide de son neveu, qui a utilisé l’arme de service de son oncle. Flanqué de la sous-inspectrice Rebeca Mercader, Malart se lance à la poursuite du Bourreau de Gaudí avec hargne, dans les rues d’une capitale catalane bien loin des guides touristiques.

Il semblerait que cela soit la première incursion d’Aro Sáinz de la Maza dans l’univers du roman policier. Espérons que ça ne soit pas la dernière car l’intrigue menée dans les presque 700 pages du Bourreau de Gaudí est conduite d’une main de maître. Au début, nous avons une sensation de lenteur car l'auteur prend son temps pour décrire les lieux, les faits, les émotions des personnages, à distiller avec doigté les ingrédients du roman policier. D’abord, il y a le très bon policier psychologue, type profiler qui rentre dans la tête des tueurs. Un héros traumatisé et instable comme on les adore... aussi agaçant qu’attachant ; puis, il y a sa jeune coéquipière, jeune flic idéaliste qui fantasme sur le thriller à l’américaine, pleine de bonne volonté mais pas encore aguerrie aux pratiques du milieu. Et il y a le troisième personnage auquel on ne s'attend pas du tout : la ville elle même, la bien nommée Barcelone. L'auteur nous parle de sa ville avec passion... entre haine et amour, dénonciations et admiration, si bien que nous avons l'impression de nous trouver face à un être de chair et de sang.
Afin de pimenté tout cela, il y a les crimes, spectaculaires qui  ensanglantent les magnifiques édifices de Barcelone et que rien ne relient, mais qui prennent une tout autre dimension lorsque se rejoignent le mystère de l’univers architectural de Gaudí et la franc-maçonnerie. Ajoutez à cela une pincée de corruption dans les plus hautes sphères de l’intelligentsia barcelonaise, un zeste de pédophilie, un soupçon de journalisme véreux et une analyse militaro-économique-sociologique avec en toile de fond la crise de 2008 qui a secoué l’Europe et notamment l’Espagne qui souffre toujours autant de ses conséquences.
Outre l’enquête policière, compliquée pour tenir en haleine mais sans pour autant perdre le lecteur, c’est surtout l’image de Barcelone dépeinte dans ce roman qui le rend si particulier. Loin des clichés associés aux guides touristiques l'auteur fait de la ville la toile de fond d’un roman qui dénonce la désolation sociale d’une capitale qui a construit son image à coups d’expropriations et d’hypocrisie pour montrer un visage attrayant aux touristes, source inépuisable de revenus. Comme New York est souvent l’héroïne des romans policiers américains, Barcelone est ici le personnage principal d’un roman qui déconstruit le mythe pour mieux montrer la réalité.
Le résultat de tout cela est un excellent roman policier, où passé et présent ne font plus qu’un... où la magnificence de l’architecture de Gaudi se confronte aux plus noirs sentiments des hommes et des institutions. Tous les personnages forment une galerie de portraits saisissants, riches et pauvres, qui utilisent ou sont broyés par le système. Alors que le rythme s’intensifie, Milo, lui renaît de ses cendres ! Brillant, puissant et impeccablement maîtrisé...

A lire et partager sans modération....








Antoni GAUDI

Posts les plus consultés de ce blog

LIBERTE JE DESSINE TON VISAGE - TARASSOT, Olivier

Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.
Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'État Islamique.
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.
Comme je l'ai signifié à l'auteur, ce fut pour ma part une lecture pénible. En effet, comme de nombreuses personnes, j'ai perdu une connaissance dans les attentats du Bataclan. Heureusement, ce n'était pas un proche mais il est toujours pénible de pouvoir mettre une voix sur des photos qui défilent à la télé.

BOREAL - DELZONGLE, Sonja

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
 Voici une lecture glaçante. Glaçant dans tous les sens du terme. Glaçant parce que nous sommes au cœur de la nuit Arctique avec ces conditions extrêmes. Glaçant par le récit …

CENT MILLE MILLIARDS DE RECITS - Nicolas Brice Robin

Combien d'histoires différentes arriverez-vous à composer de votre vivant ? Non, ce livre ne peut pas générer une infinité d'histoires, juste assez pour satisfaire des générations et des générations sur des millénaires ! Composez méticuleusement votre histoire en tournant les volets de cet ouvrage un à un, ou bien remettez-vous en au hasard : le livre et votre imagination s'occuperont du reste ! Longue vie à l'auteur qui sommeille en vous ! Suite à une demande de l'auteur sur facebook, j'ai répondu favorablement à celle ci. Et puis, il faut bien le reconnaitre le titre a titillé ma curiosité. Cent mille milliards de récits dans un petit livre de 32 pages, couvertures comprises. Alors autant être honnête dès le début : je ne suis pas arrivée à cent mille milliards de récits. Je me suis arrêtée avant mais je dois reconnaitre que j'ai passé un très bon moment. Le principe de livre est simple : 16 phrases par page que l'on découpe jusqu'à la reliure. Ce …