Accéder au contenu principal

Mr MERCEDES - KING, Stephen

Je dois avouer que je n'ai pas suivi l'évolution de Stephen KING. Mes lectures sont restées à celles de ma jeunesse : Cujo, Carrie, Shinning. Ses autres livres ne m'ont pas attirés, trop de science fiction, de surnaturel, de fantastique.
Alors, lorsque j'ai vu les critiques encensées cet opus, j'ai renoué et franchement, je ne le regrette pas. Ici, pas de fantastique, juste une enquête, qui malheureusement au vue des derniers attentats que nous venons de subir ainsi qu'à Copenhague, n'est pas si éloignée que cela du possible, voire du faisable.

Ce roman  sort des sentiers battus auxquels l'auteur nous a habitué. Fini l'horreur, quoique... C'est avant tout un thriller et un roman d'investigation mais ce n'est pas un thriller dans lequel on cherche à deviner l'identité d'un tueur, parce que dès le deuxième chapitre, King nous le présente.
Mr Mercedes c'est l'histoire d'un détective retraité qui reçoit un courrier qui se veut être écrit par "le tueur à la mercedes". C'est un de ses dossiers qu'il n'a pas réussi à résoudre avant son départ à la retraite : une personne avait envoyé une mercedes dans une foule, faisant un vrai carnage.  Non content d'avoir tué huit personnes et d'en avoir blessé une quinzaine, cet individu retrouve la trace de cet inspecteur. Son but ? Pousser cet homme seul, déprimé, qui a terminé sa carrière sur un échec, à se suicider, tout comme le fut Olivia quelques mois plus tôt. Nargué par le tueur à la mercedes, le détective retraité va  sortir de sa torpeur et mettre son temps libre au profit de sa traque.
Comme le romancier a décidé dès le départ de nous donner l'identité du déséquilibré, le suspens ne réside plus dans le «qui à fait quoi?» mais plutôt dans le «qui va avoir la peau de l'autre?» et à ce jeu là, King se surpasse. Dire que le marchand de glaces est givré serait trop facile. Notre homme vit chez maman et partage avec elle quelques lourds secrets.  Face à ce danger difficile à identifier notre vieux flic n'a que son flair et quelques intuitions. Ce n'est pas suffisant. Le romancier lui adjoint dans un premier temps, Jerome, un étudiant noir qui s'occupe de son jardin et brille par son humour et par sa maîtrise de l’informatique.  Ensuite, il y a Holly, une femme, dont la fragilité émotionnelle et un goût pour la justice finissent par être un atout.
Ce livre arrive à faire monter crescendo une tension qui ne se relâchera pas jusqu'à la fin. Une fois les premières pages tournées, il est plus que difficile de s’arrêter. La tension s’insinue entre les lignes. L’auteur réussit à imprégner son lecteur du mal que diffuse le meurtrier.
D'après les critiques, il ne s'agit pas du meilleur roman de l'auteur, mais Stephen King -le Maitre de l'horreur- démontre qu'il possède un véritable talent de conteur. Pour moi, il s'agit du meilleur depuis pas mal d'années. Je pense, et cela n'engage que moi, que ce trio si bien planté devrait nous réserver une suite.



Posts les plus consultés de ce blog

LIBERTE JE DESSINE TON VISAGE - TARASSOT, Olivier

Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.
Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'État Islamique.
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.
Comme je l'ai signifié à l'auteur, ce fut pour ma part une lecture pénible. En effet, comme de nombreuses personnes, j'ai perdu une connaissance dans les attentats du Bataclan. Heureusement, ce n'était pas un proche mais il est toujours pénible de pouvoir mettre une voix sur des photos qui défilent à la télé.

BOREAL - DELZONGLE, Sonja

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
 Voici une lecture glaçante. Glaçant dans tous les sens du terme. Glaçant parce que nous sommes au cœur de la nuit Arctique avec ces conditions extrêmes. Glaçant par le récit …

CENT MILLE MILLIARDS DE RECITS - Nicolas Brice Robin

Combien d'histoires différentes arriverez-vous à composer de votre vivant ? Non, ce livre ne peut pas générer une infinité d'histoires, juste assez pour satisfaire des générations et des générations sur des millénaires ! Composez méticuleusement votre histoire en tournant les volets de cet ouvrage un à un, ou bien remettez-vous en au hasard : le livre et votre imagination s'occuperont du reste ! Longue vie à l'auteur qui sommeille en vous ! Suite à une demande de l'auteur sur facebook, j'ai répondu favorablement à celle ci. Et puis, il faut bien le reconnaitre le titre a titillé ma curiosité. Cent mille milliards de récits dans un petit livre de 32 pages, couvertures comprises. Alors autant être honnête dès le début : je ne suis pas arrivée à cent mille milliards de récits. Je me suis arrêtée avant mais je dois reconnaitre que j'ai passé un très bon moment. Le principe de livre est simple : 16 phrases par page que l'on découpe jusqu'à la reliure. Ce …