Accéder au contenu principal

LE TRIBUNAL DES AMES - CARRISI, Donato

Revoilà l'auteur du Chuchoteur...
Carrisi, juriste criminologue, nous livre ici son deuxième opus. 
Rome, sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables.
Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée.
Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais cru à un accident.
Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au cœur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.
- See more at: http://www.donato-carrisi.fr/ses-livres/le-tribunal-des-ames/#sthash.WTN7vgvH.dpuf
Rome, sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables.
Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée.
Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais cru à un accident.
Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au cœur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.
- See more at: http://www.donato-carrisi.fr/ses-livres/le-tribunal-des-ames/#sthash.WTN7vgvH.dpuf
Rome, sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables.
Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée.
Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais cru à un accident.
Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au cœur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.
- See more at: http://www.donato-carrisi.fr/ses-livres/le-tribunal-des-ames/#sthash.WTN7vgvH.dpuf
La base de l'histoire est ce qu'il y a de plus simple dans ce livre : le Vatican, via Le tribunal des âmes, envoie des prêtres élucider, dans l'ombre de la police, des crimes non résolus.
Le Tribunal des âmes, c'est une instance qui existe vraiment et qui siège au sein du Vatican depuis le XIIIe siècle (La pénitencerie). Le but de cette organisation est d'archiver toutes les confessions qu'elle reçoit.
Nous naviguons entre deux personnages que rien ne semblent relier. Marcus : prêtre sans passé, touchant, dévoué.  Sandra : flic cassée, sensible, attachante qui se remet difficilement de la mort de son mari, un grand reporter photos. Au fil des pages, chacun se dévoile, les fils se tissent comme une toile d'araignée. Nous progressons au travers d'énigmes qui nous mènent petit à petit mais immanquablement vers la solution qui fait froid dans le dos


Le roman se passe à Rome. Marcus est un prêtre très spécial. Il examine les scènes de crime, y recherche les traces du Mal. C'est un "Pénitencier". Autre particularité, il est partiellement amnésique depuis l'assassinat de son "partenaire". En suivant notre Pénitencier, nous nous retrouvons à la poursuite d'un serial killer qui enlève ses victimes avant de les assassiner. Dans cette quête, nous croisons Sandra, qui fait partie d'une police bien réelle et bien contemporaine. Elle est photographe et travaille pour la brigade scientifique. Deux mois auparavant, elle a perdu son mari, reporter journaliste dans un étrange accident. Son enquête et sa rencontre avec Marcus l'amène à douter du caractère accidentel de la mort de son mari.
 
Ça, c'est l'histoire principale puisque Carrisi vient greffer d'autres enquêtes notamment la recherche de mémoire de Marcus. Il n'est pas toujours bon de retrouver la mémoire... pour le meilleur et pour le pire.
Plusieurs enquêtes au cœur d’une même enquête, c'est original et rondement mené. Plus nous approchons de la solution, plus nous nous en éloignons. C'est rageant mais tellement prenant. Jamais nous ne perdons de vue l’objet principal de ce roman : l’implication du Vatican dans ces affaires de meurtre.

Étrange, pénétrant et d'une noirceur torride !!! 
A ne pas manquer. N'ayant pas lu le premier opus, le voilà en tête de liste de mes lectures.


Posts les plus consultés de ce blog

LIBERTE JE DESSINE TON VISAGE - TARASSOT, Olivier

Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.
Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'État Islamique.
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.
Comme je l'ai signifié à l'auteur, ce fut pour ma part une lecture pénible. En effet, comme de nombreuses personnes, j'ai perdu une connaissance dans les attentats du Bataclan. Heureusement, ce n'était pas un proche mais il est toujours pénible de pouvoir mettre une voix sur des photos qui défilent à la télé.

BOREAL - DELZONGLE, Sonja

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
 Voici une lecture glaçante. Glaçant dans tous les sens du terme. Glaçant parce que nous sommes au cœur de la nuit Arctique avec ces conditions extrêmes. Glaçant par le récit …

CENT MILLE MILLIARDS DE RECITS - Nicolas Brice Robin

Combien d'histoires différentes arriverez-vous à composer de votre vivant ? Non, ce livre ne peut pas générer une infinité d'histoires, juste assez pour satisfaire des générations et des générations sur des millénaires ! Composez méticuleusement votre histoire en tournant les volets de cet ouvrage un à un, ou bien remettez-vous en au hasard : le livre et votre imagination s'occuperont du reste ! Longue vie à l'auteur qui sommeille en vous ! Suite à une demande de l'auteur sur facebook, j'ai répondu favorablement à celle ci. Et puis, il faut bien le reconnaitre le titre a titillé ma curiosité. Cent mille milliards de récits dans un petit livre de 32 pages, couvertures comprises. Alors autant être honnête dès le début : je ne suis pas arrivée à cent mille milliards de récits. Je me suis arrêtée avant mais je dois reconnaitre que j'ai passé un très bon moment. Le principe de livre est simple : 16 phrases par page que l'on découpe jusqu'à la reliure. Ce …