Accéder au contenu principal

LA BETE - HERMARY VIEILLE, Catherine

Au XVIIIe siècle, dans le petit village de La Besseyre-Sainte-Marie, en Gévaudan, on a moins peur des loups, que l'on sait traquer depuis longtemps, que du Diable. Seul le père Chastel sait le tenir à distance avec ses potions et ses amulettes. On respecte, on craint cet homme qui détient tant de «secrets». Mais lorsque la région devient la proie d'un animal aussi sanguinaire qu'insaisissable, comme vomi par l'enfer, le sorcier reste impuissant. La perte de ses pouvoirs serait-elle liée au retour de son fils Antoine, cet étrange garçon solitaire et sauvage, échappé des geôles du dey d'Alger ?






Avec son art de mêler histoire et mythe, la romancière nous entraîne cette fois sur les traces d’une légende, la bête du ­Gévaudan. Cette légende bien connue cache un fait divers atroce, attesté par de nombreux documents historiques qui dénombrent plus d’une centaine de victimes affreusement agressées, démembrées et dévorées entre 1764 et 1767. Mais dès le départ ou presque – et c’est son coup de génie –, elle nous dévoile le mystère. On est en compagnie de la bête, à la fin du XVIIIe siècle, dans un village hanté par la peur des sorciers et des loups-garous. Comme l’a supposé un vieux sabotier s’adressant au louvetier, tueur de plus de 1 000 loups : « On dirait qu’elle obéit à un maître. » En effet. Et c’est ce maître qui intéresse l’écrivaine, car c’est lui qui est vraiment « la bête ».

Certains lecteurs ont crié au scandale à la lecture de La Bête car ce roman ne relate pas la vérité. En effet, Catherine Hermary Vieille a choisi de reprendre une ancienne version de la légende, depuis largement réfutée par les enquêteurs, et de la ré-écrire avec les yeux du présumé meurtrier. Ainsi, ce n’est pas l’aspect terrifiant du roman qui est défendu, puisque cette approche a le désavantage de supprimer tout le mystère lié aux agressions, mais sa profondeur psychologique, car Catherine Hermay Vieille invite le lecteur à pénétrer un esprit meurtri, torturé par la souffrance et l’injustice. Comment la folie meurtrière peut-elle accaparer l’esprit d’un homme ? Pourquoi tuer, et tuer encore ? Le lecteur accompagne cet homme dans les ténèbres et le voit lentement devenir une bête, un être sauvage dominé par ses pulsions et son besoin de vengeance

Ce livre est court, mais il est bigrement efficace. Le style concis de l’auteur est très appréciable : Catherine Hermary-Vieille choisit ses mots afin de nous livrer un ensemble percutant. Le tout est dynamique, a aucun moment je ne me suis ennuyée, et rien n’est superflu… Chaque épisode présenté sert à la compréhension de l’histoire, on ne se perd pas dans des détails inutiles.
En conclusion, un roman très intéressant et captivant.


Posts les plus consultés de ce blog

LIBERTE JE DESSINE TON VISAGE - TARASSOT, Olivier

Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.
Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'État Islamique.
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.
Comme je l'ai signifié à l'auteur, ce fut pour ma part une lecture pénible. En effet, comme de nombreuses personnes, j'ai perdu une connaissance dans les attentats du Bataclan. Heureusement, ce n'était pas un proche mais il est toujours pénible de pouvoir mettre une voix sur des photos qui défilent à la télé.

BOREAL - DELZONGLE, Sonja

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
 Voici une lecture glaçante. Glaçant dans tous les sens du terme. Glaçant parce que nous sommes au cœur de la nuit Arctique avec ces conditions extrêmes. Glaçant par le récit …

CENT MILLE MILLIARDS DE RECITS - Nicolas Brice Robin

Combien d'histoires différentes arriverez-vous à composer de votre vivant ? Non, ce livre ne peut pas générer une infinité d'histoires, juste assez pour satisfaire des générations et des générations sur des millénaires ! Composez méticuleusement votre histoire en tournant les volets de cet ouvrage un à un, ou bien remettez-vous en au hasard : le livre et votre imagination s'occuperont du reste ! Longue vie à l'auteur qui sommeille en vous ! Suite à une demande de l'auteur sur facebook, j'ai répondu favorablement à celle ci. Et puis, il faut bien le reconnaitre le titre a titillé ma curiosité. Cent mille milliards de récits dans un petit livre de 32 pages, couvertures comprises. Alors autant être honnête dès le début : je ne suis pas arrivée à cent mille milliards de récits. Je me suis arrêtée avant mais je dois reconnaitre que j'ai passé un très bon moment. Le principe de livre est simple : 16 phrases par page que l'on découpe jusqu'à la reliure. Ce …