mercredi 25 novembre 2015

Zaï zaï zaï zaï - FABCARO

Pris à partie dans un magasin parce qu'il a oublié sa carte de fidélité, un auteur de BD est aux prises avec un vigile. Il le menace avec un poireau et s'enfuit. Une chasse à l'homme mondiale (rien que ça) débute. Tout le monde y va de sa petite phrase philosophique, du simple citoyen au présentateur TV. Nous suivons notre auteur lors de sa longue pérégrination (d’où le nom road-movie car le héros est sur la route). A un moment, il rencontre une ancienne amie de collège (ou lycée, je ne sais plus) qui l'invite au boire un café, et là, vous avez la police qui débarque car ils pensent qu'il s'agit d'une prise d'otage
Nous voilà au beau milieu d'un délire qui est sensé faire rire mais qui m'a laissé très perplexe et un arrière goût de stupidité.  
Franchement, je n'ai pas du tout aimé. Comme je l'avais précisé précédemment, je ne suis pas BD mais là franchement... Graphisme nul, police de caractère illisible (je suis sortie avec un mal de tête de cette lecture). En plus, je ne comprends pas pourquoi ce livre fait parti de la sélection du meilleur polar de la SNCF. Je cherche encore où se trouve le polar dans cette histoire.

Mais comme je ne veux pas rester sur un esprit négatif, cliquez sur le lien suivant zai-zai-zai-zai et vous trouverez une critique plus enthousiasme que la mienne. A vous de faire votre choix.