lundi 29 mai 2017

NOIR COMME LA MER - HIGGINS CLARK, Mary



croisière, meurtre, Mary Higgins Clark,
Télécharger
La croisière promettait d’être sublime. Mais peu après avoir levé l’ancre, le luxueux Queen Charlotte est le théâtre d’un mystérieux assassinat : lady Em, une riche octogénaire, a été tuée. Et son inestimable collier d’émeraudes, censé avoir appartenu à Cléopâtre, a disparu...
Le coupable est à bord, sans aucun doute. Mais qui est-ce ? Son assistante apparemment dévouée ? Le jeune avocat qui voulait persuader lady Em de rendre le collier à l’Égypte, son propriétaire légitime ? Ou Celia Kilbride, l’'experte en pierres précieuses qui s’était liée avec la vieille dame ?
La liste des suspects s’allonge au fur et à mesure que le Queen Charlotte fend les flots et que la croisière tourne au drame.

Préparez-vous à embarquer avec une Mary Higgins Clark toujours aussi surprenante dans le rôle du commandant de bord pour une croisière dont vous ne reviendrez… peut-être pas.
Allez, Mesdames et Messieurs, embarquement immédiat pour le Queen Charlotte, réplique miniature du Titanic. Et comme pour le Titanic, c'est la croisière inaugurale : que du beau monde invité à se délasser à bord de ce paquebot de croisière de luxe. Et, évidemment, comme pour le Titanic, rien ne va plus. Mais ici, pas d'iceberg, non juste un meurtre : Lady Em, richissime propriétaire d'un collier ayant appartenu à Cléopâtre et qui déclenche toutes les convoitises.
Présenté comme cela, ça fait envie. Mais comme la dernière fois, je reste sur une sensation d'inachevée. L'enquête passe au second plan : la pauvre Lady ne meure qu'après le milieu du livre. Beaucoup de blablas, beaucoup de descriptions, on tourne et retourne autour du pot. On partage les tracasseries personnelles, professionnelles des principaux personnages mais cela n'apporte pas grand chose.
Je dirais qu'une fois que le meurtre a eu lieu, on retrouve le style de la grande Mary Higgins Clark. Tout s’enclenche, le rythme s'accélère, le mystère s’épaissit et le meurtrier, comme d'habitude n'est démasqué qu'à la toute dernière page.
C'est un plaisir de retrouver notre couple Alvira et Willy, toujours aussi amoureux et toujours à se mêler de ce qui ne les regarde pas.