mercredi 15 février 2017

LE CARRE DE LA VENGEANCE - ASPE, Pieter

À Bruges, la bijouterie Degroof a été cambriolée. Rien n'a été volé, mais le malfaiteur a fondu tous les bijoux dans un bain d'acide. Sa signature : un énigmatique message en latin... L'enquête est confiée au commissaire Van In, un flic buté étranglé par ses dettes, au sale caractère et à l'humour caustique. Amateur d'art, de cigares, de bières et de jolies femmes, il n'a pas son pareil pour déjouer les affaires les plus tordues.
Avec Versavel, jumeau d'Hercule Poirot à l'homosexualité revendiquée, et Hannelore Martens, substitut du procureur affriolante et ambitieuse, Van In plonge dans la grande bourgeoisie brugeoise où il ne fait pas bon déterrer les secrets enfouis...

Ce livre je l'ai obtenu lors de mon test de la box littéraire Kube. J'avais demandé un "polar où l'enquêteur utilise sa tête plus que sa musculature". Je dois dire qu'à la réception de ce livre, je fus assez sceptique. Les critiques pas très bonnes, l'accroche de la quatrième de couverture pas terrible... Bref, j'ai eu l'impression de m'être fait avoir. En plus, j'en ai marre que l'on présente les "flics" comme des personnes alcooliques, dépressives et fumant comme des pompiers. Vu le prix que je l'ai payé, il ne pouvait resté dans ma PAL ; donc je me suis lancée et franchement... j'ai été agréablement surprise et je remercie la libraire de Kube qui m'a fait découvrir un nouvel auteur et un nouveau policier qui se révèle, en fin compte, très attachant.
Cet ouvrage est le premier tome d'une longue série dont le dernier tome vient de sortir fin 2016 .

Tout débute par un cambriolage hors norme dans une bijouterie de renom. Les cambrioleurs ont agi à visage découvert, à la vue de tout le monde et pourtant, personne ne peut les décrire. De plus, rien n'a été volé juste plongé dans un aquarium d'eau régale et fondu. Mais ce qui retient l'attention de Van In, en dehors d'Hannelore, c'est que Degroof ne souhaite pas que l'enquête soit mené à son terme comme s'il connaissait son auteur. Alors Van In, son acolyte Versavel et la superbe substitut se lancent sur les traces de ces malfaiteurs. D'abord, s’intéresser aux victimes et notamment au patriarche qui semble tout contrôler, qui veut absolument interdire au policier de fouiner dans son passé familial. Qu'y a t il derrière cet homme froid, puissant et sans concession. Un secret inavouable ou de simples rumeurs ? 
Ce "flic" est vraiment attachant : sale caractère à souhait, se moque royalement de la hiérarchie et du qu'en dira t on et ce qui ne gâche rien, il possède un humour caustique. Histoire simple et passionnante, intrigue réaliste qui nous tient en haleine jusqu'au dernier mot. Sympathique lecture qui effectivement privilégie les cellules grises plutôt que hémoglobine.