mardi 24 mai 2016

LE DERNIER TIGRE ROUGE - GUEZ, Jérémie

Mars 1946. L’acheminement des troupes françaises vers l’Indochine s’accélère. Tous les navires disponibles sont chargés d'amener les militaires français vers l'Asie du Sud-Est pour reprendre cette zone capturée par les Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale. Parmi les premiers partants: les régiments de la Légion Etrangère. Jamais, depuis la création de ce corps d'exception, la Légion n'a été composée d'un ensemble si hétérogène : anciens nazis, résistants de tous les pays d'Europe et mercenaires du monde entier. On y trouve aussi bien des blancs-becs formés à la hâte à Sidi-Bel-Abbès que des vétérans, des professionnels de la guerre qui ont combattu aux quatre coins du monde…
Encore meurtri par la mort de sa femme enceinte et par son expérience de résistant, Charles Bareuil ne peut pas reconstruire sa vie en France. Il cherche le combat pour oublier sa lâcheté et son manque d'engagement des premières heures. Charles s'engage donc pour la Guerre d'Indochine au sein du 3e Régiment Etranger de la Légion. Mais cette guerre absurde va rapidement devenir une guerre personnelle pour Charles, lorsqu’il décide de mener son enquête sur un mystérieux tireur d’élite servant derrière les lignes ennemies… qu’il soupçonne d’être un ancien camarade passé du côté Viet Mihn.

Ce livre est présenté comme une enquête réalisée par un des héros pour débusquer le tireur qui abat les soldats français. Oubliez cette partie car il n’y a pas d’enquête au sens où on l’entend en général. Ce récit est plus dans l’esprit du film Stalingrad : un face à face entre snipper de chaque camp. Ong Cop du côté vietnamien et Bareuil pour les français. C’est un duel à travers lunette interposée et la naissance d’une amitié très particulière fondée sur le respect mutuel. 
Indochine française

Ce livre nous raconte les huit années de cette terrible guerre : Việt Minh contre légionnaires. L’histoire débute en 1946 à Saïgon pour se terminer par la débâcle française en 1954 et la chute de Diên Biên Phu. A cette époque, l'Indochine est une colonie française qui lutte pour son indépendance. Les légionnaires français sont envoyés en renfort pour reconquérir cette partie du territoire. Mais voilà, un snipper abat systématiquement et méthodiquement tout soldat français se présentant dans sa ligne de mire.  Un jeu du chat et de la souris se met en place entre le meilleur tireur français et ce tireur invisible et tellement mobile. Nous découvrons à travers ce récit les atrocités de cette guerre et la légion étrangère, qui est mise en avant, et qui, aujourd'hui encore, est toujours en première ligne.  Et  pourtant, au milieu de cette noirceur, il existe encore des êtres humains qui privilégient l’amour, l’entraide et la fraternité entre deux peuples. 
C’est magnifique, bien documenté et cela comble une ignorance historique de ma part.