vendredi 12 février 2016

LES TEMPS SAUVAGES - MANOOK, Ian

Quand le vent du Nord s’abat sur les steppes enneigées d’Asie centrale, personne ne vous entend mourir. Pour Yeruldelgger, le salut ne peut venir que de loin, très loin…
Après le succès mondial de Yeruldelgger, couronné par de nombreux prix, Ian Manook retrouve la Mongolie et ses terres extrêmes dans un grand thriller d’une originalité absolue.
Ce nouvel opus des aventures de Yeruldelgger aborde la question des relations troubles de la Mongolie avec les pays voisins, ses affaires d état, d espionnage et de contrebande internationale.
Afin d échapper à un complot dont il est la cible, Yeruldelgger enquête sur la mort d une prostituée et la disparition de son fils adoptif, tandis que ses équipiers cherchent à élucider deux morts très étranges. Leurs recherches les mènent aux confins de la Mongolie, de la Russie et de la Chine, ainsi qu au Havre, où la découverte des cadavres de 6 jeunes garçons dans un container va donner à cette affaire une toute autre dimension.

Comme d'habitude, le premier opus est dans ma PAL et je ne l'ai pas lu. Dommage mais cela n’empêche pas de suivre l'histoire. De nombreux rappels sont effectués mais ne pénalisent pas la lecture.
L'action se passe en Mongolie, à Oulan Bator, capitale de ce pays qui, après l'invasion chinoise puis russe, essaie de prendre son développement en main. Ce qui est formidable dans cette lecture c'est le dépaysement total  avec toutes ses grandes contrées sauvages que certains mongols essaient de préserver. Conditions climatiques extrêmes qui nous font apprécier les trois flocons qui tombent de notre ciel gris. 
Côté enquête, nous naviguons entre la Mongolie et la France où la découverte de six enfants morts enfermés dans un wagon nous entraine sur les traces d'un trafic gigantesque et mondial. Et nous découvrons, malheureusement, que la corruption est légion dans ce petit pays. Les personnages, bons ou les méchants, premier ou second rôle sont bien travaillés, intéressants mais pas inoubliables.
Beaucoup d’adrénaline dans ce polar avec des commandos, des exécutions, des guerres entre police, agents secrets, militaires, trop de mélanges à mon goût. A mon avis, ce mélange des genres nuit à l'enquête, qui du coup passe au second plan et perd de son intérêt. 
Je lirai surement le premier tome mais pas tout de suite. Cette lecture ne m'a pas tout à fait convaincu de l'urgence d'une telle lecture.

Oulan Bator, entre tradition et modernisme