dimanche 17 août 2014

LES SUPREMES - Edward Kelsey Moore

Les personnages sont attachants et leur parcours nous fait revisiter des pans de l'histoire américaine: ségrégation raciale, années hippies, embourgeoisement, mondialisation.

Odette, Barbara Jean et Clarice ont passé la cinquantaine, vivent dans l'Indiana et possèdent une sacrée énergie pour affronter le temps, les maris, les souvenirs et les douleurs. Adolescentes, on les surnommait déjà Les Suprêmes, en hommage aux chanteuses de Baby Love, Diana Ross en tête, célébrées dans ces années 1970. Le nom leur est resté.
Odette possède le caractère affirmé de sa mère, qui voulait être la première Noire à accoucher dans un hôpital public. Cette battante a pris l'habitude de se lever la nuit pour discuter avec ses fantômes dans la cuisine. Barbara Jean est restée la plus jolie femme du coin, celle qui attirait les garçons comme des mouches et choisit de se marier avec un vieil et riche entrepreneur. Quant à Clarice, elle est toujours avec ce coureur de Richmond, pour qui elle a sacrifié une carrière de pianiste.


L'écriture ne fait pas de manières, laissant toute la place à ces personnages d'une grande authenticité et bouillonnant de volonté.
Ce roman de souvenirs appelle au calme et à la détente. Le lecteur est plongé dans l'univers des trois Suprêmes, chacune ayant à faire face à ses vieux démons. Le passé resurgit au fil des pages. L'auteur nous fait comprendre que de lourds secrets ont entaché l'existence d'Odette, Clarice et Barbara Jean, mais il est nécessaire de se laisser entraîner dans la machine à remonter le temps de leurs souvenirs, afin de découvrir petit à petit le fin mot de l'histoire. On ne devient que plus attaché à ces personnages forts en caractère et aux tempéraments si différents les uns des autres. 
Racisme, ségrégation, mais également maladie, adultère, prostitution et grenouilles de bénitiers se mêlent pour concocter un savant mélange détonnant qui éprouvera nos héroïnes de façons très particulières.
Les Suprêmes d'Edward Kelsey Moore est un roman touchant, mettant en scène des personnages auxquels on ne peut s'empêcher de s'attacher. Dans la lignée de La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett, vous ne regretterez pas cette plongée dans l'histoire de l'Amérique noire depuis les années 60 jusqu'à nos jours, vue au travers des existences tourmentées des trois héroïnes de ce livre.
Edward Kelsey Moore signe ici son premier roman et travaille actuellement à une suite. Dépêchez-vous de lire cet ouvrage avant qu'une adaptation cinématographique n'en soit tirée, ce qui me paraît incontournable, tant ce roman ferait un superbe film.
- See more at: http://unjourunlivre.blogspot.fr/2014/04/edward-kelsey-moore-les-supremes.html#sthash.Pu0XBLbK.dpuf
Ce roman de souvenirs appelle au calme et à la détente. Le lecteur est plongé dans l'univers des trois Suprêmes, chacune ayant à faire face à ses vieux démons. Le passé resurgit au fil des pages. L'auteur nous fait comprendre que de lourds secrets ont entaché l'existence d'Odette, Clarice et Barbara Jean, mais il est nécessaire de se laisser entraîner dans la machine à remonter le temps de leurs souvenirs, afin de découvrir petit à petit le fin mot de l'histoire. On ne devient que plus attaché à ces personnages forts en caractère et aux tempéraments si différents les uns des autres. 
Racisme, ségrégation, mais également maladie, adultère, prostitution et grenouilles de bénitiers se mêlent pour concocter un savant mélange détonnant qui éprouvera nos héroïnes de façons très particulières.

Les Suprêmes d'Edward Kelsey Moore est un roman touchant, mettant en scène des personnages auxquels on ne peut s'empêcher de s'attacher. Dans la lignée de La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett, vous ne regretterez pas cette plongée dans l'histoire de l'Amérique noire depuis les années 60 jusqu'à nos jours, vue au travers des existences tourmentées des trois héroïnes de ce livre.

Edward Kelsey Moore signe ici son premier roman et travaillerait à une suite.
 

Ce roman de souvenirs appelle au calme et à la détente. Le lecteur est plongé dans l'univers des trois Suprêmes, chacune ayant à faire face à ses vieux démons. Le passé resurgit au fil des pages. L'auteur nous fait comprendre que de lourds secrets ont entaché l'existence d'Odette, Clarice et Barbara Jean, mais il est nécessaire de se laisser entraîner dans la machine à remonter le temps de leurs souvenirs, afin de découvrir petit à petit le fin mot de l'histoire. On ne devient que plus attaché à ces personnages forts en caractère et aux tempéraments si différents les uns des autres. 
Racisme, ségrégation, mais également maladie, adultère, prostitution et grenouilles de bénitiers se mêlent pour concocter un savant mélange détonnant qui éprouvera nos héroïnes de façons très particulières.
Les Suprêmes d'Edward Kelsey Moore est un roman touchant, mettant en scène des personnages auxquels on ne peut s'empêcher de s'attacher. Dans la lignée de La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett, vous ne regretterez pas cette plongée dans l'histoire de l'Amérique noire depuis les années 60 jusqu'à nos jours, vue au travers des existences tourmentées des trois héroïnes de ce livre.
Edward Kelsey Moore signe ici son premier roman et travaille actuellement à une suite. Dépêchez-vous de lire cet ouvrage avant qu'une adaptation cinématographique n'en soit tirée, ce qui me paraît incontournable, tant ce roman ferait un superbe film.
- See more at: http://unjourunlivre.blogspot.fr/2014/04/edward-kelsey-moore-les-supremes.html#sthash.Pu0XBLbK.dpuf