samedi 23 août 2014

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE 2014


Où Babelio vous propose un panorama de la rentrée littéraire 2014


La rentrée littéraire s’annonce décisive cette année pour les éditeurs, qui doivent faire face aux ventes en baisse du premier trimestre. Ceci explique donc une offre assez resserrée, qui se concentre en grande partie sur des auteurs à succès. Mais rassurez-vous, il y en aura cette année encore pour tous les goûts !
Quelques chiffres pour commencer : le nombre de romans constituant cette rentrée littéraire s’élève à 607, ce qui est légèrement plus élevé que l’année passée, mais reste tout de même largement en baisse par rapport aux années précédentes. Parmi ces romans, on dénombre 75 premiers romans et 203 romans étrangers.
petronille-481726-250-400
Nul doute que vous vous précipiterez sur les valeurs sûres que sont Amélie Nothomb avec Pétronille (Albin Michel), Grégoire Delacourt avec On ne voyait que le bonheur (J-C Lattès), Eric Reinhardt avec L’amour et les forêts (Gallimard), Haruki Murakami avec L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage (Belfond), ou encore Olivier Adam avec Peine perdue (Flammarion).
Mais rentrons plus dans les détails : cette année encore, le roman ayant un fond historique a le vent en poupe. Ainsi, alors qu’Emmanuel Carrère s’intéresse aux débuts du christianisme avec Le royaume (P.O.L.) où faits historiques et réflexions personnelles s’entrecroisent, c’est la période révolutionnaire des années 1920 et 1930 au Mexique, qui fait l’objet du nouveau livre de Patrick Deville, Viva (Editions du Seuil).
Signalons aussi que l’autobiographie et la biographie ont leurs représentantes cette année, avec pour commencer Jérôme Charyn, qui au gré de ses treize nouvelles dans Bronx amer (Mercure de France), représente cet endroit tel qu’il l’a connu, avec sa population de truands et de voyous. David Foenkinos, quant à lui, s’inspire de faits réels pour nous raconter dans Charlotte (Gallimard), l’histoire de Charlotte Salomon, artiste peintre exclue de la société nazie. Catherine Cusset nous explique quant à elle dans Une éducation catholique (Gallimard) son rapport à la religion lors de son enfance, entre un père croyant et une mère athée. Vous ne pourrez bien sûr pas manquer Le monstre (Grasset) de Serge Doubrovsky, autofiction unique de près de 1700 pages.
couverture alice ferneySi c’est le monde contemporain qui vous attire, nul doute que le nouveau roman de Laurent Mauvignier, Autour du monde (Editions de Minuit), saura vous convaincre. Il questionne la globalisation, qui relie des personnages tous différents, par le biais d’un événement majeur, le tsunami de 2011 au Japon. Pour ceux que la cause animale passionne, Le règne du vivant (Actes Sud) d’Alice Ferney nous raconte la quête d’un militant écologiste parti défendre les baleines.
Le thriller sera aussi à l’honneur en cette rentrée 2014, notamment en provenance des Etats-Unis, avec Siri Hustvedt qui, dans son roman Un monde flamboyant (Actes Sud), nous plonge dans le monde de l’art, face à la disparition d’une plasticienne. Mais la France ne sera pas en retrait : à la fois thriller et roman d’apprentissage, Manuel de survie en milieu hostile (Verticales – Phases deux), par Olivia Rosenthal, nous explique comment esquiver les coups et les rendre.
Mais l’amour n’est pas en reste dans cette rentrée littéraire, puisque vous aurez l’occasion de redécouvrir Frédéric Beigbeider avec Oona & Salinger (Grasset), qui relate une histoire d’amour impossible entre Salinger, l’auteur de L’attrape-coeur et Oona, la fille d’Eugène O’Neill. Sur une tonalité plus mélancolique, Vanessa Schneider vous raconte l’histoire d’une rupture et d’une descente aux enfers, dans Le jour où tu m’as quittée (Stock). Mais n’oublions pas Fleur et sang (Viviane Hamy) de François Vallejo, où deux médecins liés à travers les siècles sont aux prises avec un amour passionné.
BEIGBEDER-C       jour       CVT_Fleur-et-Sang_1629
Du côté de la bande dessinée, des suites attendues seront au programme : le tome 21 de l’effrayant Walking Dead (Delcourt), le tome 5 de Klezmer (Gallimard BD) de Joan Sfar, qui met en scène des musiciens juifs, le dernier tome de La colonne (Futuropolis) de Nicolas Dumontheuil, qui s’intéresse à l’ultime expédition française au Tchad, le dernier volume de Le tueur (Casterman), le  dernier tome de La mondaine (Dargaud) par Zidrou, ainsi que le 3ème volume du récit d’anticipation Urban (Futuropolis).
Parmi les nouveautés BD, on peut parler de L’ombre des shinobis (Glénat) de Sylvain Runberg, qui nous plonge au coeur d’un Japon médiéval et surnaturel. Les passionnés de la Grande Guerre trouveront leur bonheur avec La patrouille des invisibles (Glénat) d’Olivier Supiot, roman graphique bouleversant qui représente les horreurs du conflit. Avec La ligue des économistes extraordinaires (Dargaud) de Benoist Simmat, vous pourrez découvrir la vie et l’oeuvre des plus grands économistes. On note aussi le grand retour d’Achille Talon avec Achille Talon est un homme moderne (Dargaud) par Fabcaro, sans oublier le retour de Zep avec Happy parents (Delcourt)
shinobis    patrouille    CV_ECONOMISTES
Du côté des adaptations de romans en BD, les amateurs de fantasy se réjouiront de l’adaptation en bande dessinée du célèbre cycle A la croisée des mondes, avec la BD Les royaumes du Nord (Gallimard BD). Vous pourrez aussi déguster Monsieur Bermutier (Casterman), adapté d’une série de nouvelles de Maupassant par Maarten vande Wiele.
N’hésitez pas à venir sur Babelio pour nous parler des livres qui vous attirent le plus, et nous donner votre avis ! Bonnes lectures !