vendredi 9 octobre 2009

LE GUET APEN DE PISCATORIS - CONTRUCCI, Jean


Par désœuvrement, j'ai emprunté ce livre à la bibliothèque car le résumé me semblait alléchant. Un meurtre, une équipe de choc formée par un journaliste et un commissaire bourru, des suspects, un secret de famille… Et bien, il semble que le livre tienne ses promesses. L'intrigue est passionnante, le tandem fonctionne bien, et on apprend l'histoire de Marseille, ce qui n'est pas négligeable. Peut être vais-je reprendre la série au début.


Description du produit

Par une aube glacée de janvier 1907, entraîné par son oncle Eugène Baruteau, chef de la Sûreté marseillaise, à une battue au sanglier dans le vallon de Piscatoris, à l'est de Marseille, Raoul Signoret, reporter au Petit Provençal, est témoin d'un meurtre. Qui a tiré sur Gaston Cadenel ? Les ennemis ne manquaient pas au paysan-chasseur de Saint-Marcel, fâché avec tous ceux à qui il reprochait d'avoir vendu la terre de leurs ancêtres aux industriels de la vallée de l'Huveaune. Gustave, le fils, disparu au lendemain de la mort du père, devient le suspect numéro un. Mais lorsqu'après l'incendie de la bergerie des Cadenel, où périt leur valet, les langues se délient, un " secret de famille " vieux de vingt ans, aux relents de viol et d'inceste, ressurgit. Ce que l'on prenait pour une sordide vengeance paysanne tourne alors à la tragédie grecque. Malgré l'appui de son oncle et l'aide de Cécile, sa précieuse épouse, Raoul Signoret aura bien du mal à dénouer l'écheveau des haines ressassées et des passions refoulées.

Biographie de l'auteur


Jean Contrucci est né à Marseille en 1939, journaliste depuis 1966, successivement à PROVENCE-MAGAZINE (1966-1972), au SOIR (1973-1981) et au journal LE PROVENÇAL jusqu'en 1997.
Correspondant du journal Le MONDE à Marseille, durant vingt ans (1975-1995).
Chroniqueur littéraire du journal La Provence de 1997 à 2008.